08 juin 2012

7. Hitler-Staline : un mariage de raison ou un mariage d'amour?... Voilà où nous en sommes

     Après avoir évoqué ce premier chapeau des Guignols du totalitarisme sous lequel s'établit le lapin de rien moins que 15 millions de victimes du débutant Mao, nous allons nous tourner tranquillement vers le second chapeau sous lequel va se produire ce qui est un remake assez réussi de ce que la psychanalyse appelle : la scène primitive. En effet, ce petit bout de cinéma est construit de façon à produire un traumatisme aussi fondamental et marquant que possible : de ces drôles de coups de... [Lire la suite]
Posté par cunypetitdemange à 20:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
07 juin 2012

8. L'horreur qui nous mine quotidiennement

     On nous a tant parlé des camps de concentration, des chambres à gaz et de toutes les horreurs perpétrées ici ou là par le nazisme, que nous avons fini par croire que nous en avions été libérés. Bientôt, par la grâce de personnages de la dimension d'Hannah Arendt, nous avons découvert que nous ne savions pas encore le pire : les héros qui, au début de 1943 à Stalingrad, avaient imposé un coup d'arrêt aux troupes nazies avant que ce coup d'arrêt ne se transforme en un revers de dimension mondiale, étaient... [Lire la suite]
Posté par cunypetitdemange à 11:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
05 mai 2012

E. - Comment l'Allemagne a lavé la tache du "judéo-bolchevisme" de conception nazie

     S'il faut en croire Ernst Nolte, l'Allemagne fédérale a mis quelques années pour admettre de ranger les activités de l'Allemagne nazie sous l'étiquette du pire des crimes. Avant le début des années soixante, il n'en était pas encore question. Voilà qui surprendra, et c'est pourquoi il faut s'empresser de citer Ernst Nolte à propos du moment où, cruellement pour la conscience allemande, tout a basculé :     "Au moins tendanciellement, le discours sur la guerre... [Lire la suite]